Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Nous travaillons quotidiennement avec les services allemands et désormais italiens" (Jean-Marc Falcone au JDD)

"Depuis l’attentat [de Berlin], nous travaillons quotidiennement avec les services allemands et désormais italiens", explique le DGPN dans une interview accordée au JDD, dimanche 25 décembre 2016. Jean-Marc Falcone signale que "la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire est saisie par le procureur de la République de Paris et procède à des vérifications poussées" afin de déterminer si "ce terroriste a pu transiter par notre territoire" pour rejoindre l’Italie. S’il estime "possible" l’existence de connexions entre réseaux djihadistes français et allemands, Jean-Marc Falcone souligne qu’à ce stade de l’enquête, ses services n’ont "rien" sur le principal suspect de l’attaque qui "permette de renvoyer à cela". "Nous ne le connaissions pas." Le DGPN détaille aussi dans l’interview les dispositifs mis en place durant les fêtes de fin d’année pour sécuriser les rassemblements.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le projet de loi relatif à la sécurité publique est présenté en conseil des ministres

Les ministres de l’Intérieur et de la Justice présentent en conseil des ministres, mercredi 21 décembre 2016, le projet de loi relatif à la sécurité publique. Outre les dispositions concernant l’usage des armes, l’anonymisation des procédures judiciaires ou les outrages à agent, présentées aux représentants des policiers et des gendarmes fin novembre 2016 (lire sur AEF), le texte contient plusieurs autres mesures. Certaines dispositions, indique le compte rendu du conseil des ministres, améliorent "l’articulation entre les procédures judiciaires et les mesures de contrôle administratif" pour les djihadistes de retour sur le territoire national. Le texte permet également l’armement des agents de protection rapprochée.

Lire la suiteLire la suite
Bruno Le Roux défend le "renforcement de la coopération entre les services de sécurité européens" (tribune)

Le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, appelle à développer la coopération opérationnelle des États européens en matière de sécurité dans une tribune publiée dans Le Figaro, mercredi 21 décembre 2016. "Des progrès importants ont d’ores et déjà été accomplis, grâce à l’impulsion conjointe de la France et de l’Allemagne", écrit Bruno Le Roux, deux jours après une rencontre avec son homologue allemand et, quelques heures plus tard, l’attentat sur le marché de Noël de Berlin. "Nous devons aujourd’hui aller plus loin. C’est la raison pour laquelle, avec Thomas de Maizière, nous nous sommes engagés, lundi, à Berlin, à défendre ensemble, auprès de nos partenaires, un renforcement de la coopération opérationnelle entre les services de sécurité européens, ainsi qu’un meilleur partage de l’information grâce à une interconnexion renforcée des fichiers antiterroristes."

Lire la suiteLire la suite
Jean-Marc Falcone poursuit son travail de pédagogie sur les mesures prises en faveur des policiers

Le directeur général de la police nationale, Jean-Marc Falcone, détaille les mesures prises en faveur des policiers au cours des derniers mois dans un courrier daté du mercredi 23 novembre 2016 adressé à l’ensemble des agents. "Il me semble […] primordial de vous informer des avancées concrètes" liées au protocole en faveur des carrières des policiers (lire sur AEF) et au plan "sécurité publique" (lire sur AEF), écrit Jean-Marc Falcone. Lors d’un déplacement à Évry, le ministre de l’Intérieur avait déploré que le protocole d’avril 2016 soit "peu connu" et regretté la "désinformation" autour du plan de sécurité publique (lire sur AEF). Outre ce courrier, le directeur général de la police nationale organise actuellement des déplacements dans des services de police sur le terrain (lire sur AEF).

Lire la suiteLire la suite