Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

États-Unis : le NIH réfléchit à plafonner le nombre de projets par chercheur pour en financer davantage

La productivité d’un laboratoire de recherche "pourrait diminuer à mesure que celui-ci grossit", rapporte Science le 15 décembre 2016. Le magazine se fonde sur une étude du NIH aux États-Unis qui montre que ce dernier "pourrait financer plus de chercheurs", notamment en début et en milieu de carrière, "tout en augmentant les résultats scientifiques dans leur ensemble", si "le nombre de subventions de recherche par personne était plafonné", selon le résumé qu’en fait un représentant de l'institut. À l’issue d’une présentation de l’étude au comité consultatif auprès du directeur du NIH, celui-ci indique vouloir "ouvrir la discussion", aucune décision n’étant arrêtée pour le moment. Le nombre de réponses aux appels du NIH a crû depuis 2003 sans que n’augmente le nombre de chercheurs principaux financés, précise Science : la faiblesse des taux de succès "bat des records", à moins de 20 %.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement