Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Après le départ des plusieurs syndicats de professionnels paramédicaux, le CNPS se cherche un nouveau souffle

Après le départ des trois syndicats d'infirmiers libéraux (FNI, Convergence infirmière et l'Onsil) (1) du CNPS, effectif depuis la fin octobre (lire sur AEF), c'est au tour de deux syndicats de masseurs-kinésithérapeutes libéraux (FFMKR et UNSMKL), du syndicat des orthophonistes (FNO) et de celui des orthoptistes (SNAO) de se retirer du Centre national des professions de santé, organisation qui structurait une large partie de l'interprofession des libéraux de santé autour de valeurs communes.Le CNPS comportait jusqu'alors 20 syndicats adhérents et six membres associés parmi lesquels le Leem, syndicat de l'industrie pharmaceutique. C'est justement autour de l'initiative du Leem visant à peser sur le débat présidentiel, via un Collectif santé 2017, que se serait cristallisé le mécontentement des professions dites "prescrites" ; celles-ci s'estimant mises à l'écart de cette initiative.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le manifeste du Collectif santé 2017 demande sept engagements aux candidats à l'élection présidentielle

Le Collectif santé 2017, qui regroupe des associations de patients et usages, des fédérations de professionnels de santé, des représentants du secteur hospitalier et médico-social et des industriels, a présenté ce 19 octobre 2016 son "Manifeste" à destination de tous les candidats à l’élection présidentielle. dans ce texte, les signataires appellent les candidats politiques à "mettre la santé au cœur de la campagne électorale", et à faire de la lutte contre les inégalités de santé et d’accès aux soins une priorité. Le collectif prône également une rupture avec l’approche "comptable" de la maîtrise des dépenses de santé et critique "l’enfermement" des décisions politiques dans une logique d’analyse annuelle des évolutions de santé, via les PLF et PLFSS.

Lire la suiteLire la suite