Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La ville de Paris diminue sa participation financière au budget du GPIS de quatre millions d'euros

La ville de Paris diminue sa participation financière au budget du groupement parisien inter-bailleurs de surveillance, qui passe de 4,8 millions d’euros en 2016 à 800 000 euros en 2017. Une baisse actée par le vote du budget 2017 de la municipalité, lundi 11 décembre 2017. "La structure du financement du GPIS évolue, mais cela ne remet pas en cause le nombre de logements surveillés ni la qualité de service", explique à AEF le cabinet de Colombe Brossel, l’adjointe au maire de Paris en charge des questions de sécurité. L’opposition, par la voix de Geoffroy Boulard, adjoint au maire LR du 17e arrondissement, déplore, elle, un "désengagement historique, non compensé et irresponsable". Stéphane Dauphin, président du conseil d’administration du GPIS et directeur général de Paris Habitat, fait valoir que les bailleurs compenseront cette perte sur fonds propres.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi