Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Pôles de compétitivité : les PME et ETI bénéficient en moyenne de 32 % des financements du FUI (Bpifrance)

"La part des fonds accordés aux PME et aux ETI dans le montant total attribué par le FUI à l’ensemble des entreprises s’élève à 32,3 % en moyenne, avec une forte augmentation sur 2015 (42 % contre 31 % en 2014), mettant ainsi le taux de financement public au niveau de leur taux de participation", indique le chapitre dédié aux PME et aux ETI dans les pôles de compétitivité du rapport sur "l’évolution des PME", publié par Bpifrance jeudi 15 décembre 2016. "Les entreprises membres des pôles sont en grande majorité des PME (87 %), dont plus de la moitié sont des microentreprises (52 %). Quant aux ETI et aux grandes entreprises, elles représentent respectivement 11,5 % et 1,5 %", chiffre le rapport (1). En 2014, les 71 pôles de compétitivité français comptent plus de 8 500 entreprises, auxquelles s’ajoutent près de 1 150 établissements publics de recherche ou de formation.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
"Les pôles de compétitivité ont permis de créer 980 emplois en R&D dans les PME et les ETI entre 2006 et 2009" (Insee)

"La participation des PME et des ETI (entreprise de taille intermédiaire) aux pôles aurait entraîné une hausse de leurs dépenses de R&D subventionnée par différents dispositifs (CIR et JEI)", fait observer un rapport de l’Insee intitulé "impact de la participation aux pôles de compétitivité sur les PME et les ETI", publié mercredi 29 octobre 2014. "En 2009, les PME et ETI appartenant à un pôle auraient réalisé 116 000 euros de R&D de plus que les entreprises similaires restées au dehors, soit un surcroît de 7,3 % par rapport aux dépenses moyennes de 2005", chiffre le rapport. Enfin, selon l’Insee, "la hausse des dépenses de R&D des entreprises des pôles a permis de créer 980 emplois, dont 570 très qualifiés (ingénieurs, chercheurs) sur la période 2006 à 2009" mais n’a pas eu d’impact sur les dépôts de brevets.

Lire la suiteLire la suite
Les PME membres des pôles de compétitivité auraient réalisé 7,3 % de R&D de plus que les autres en 2009 (Insee)

« Les pôles de compétitivité auraient entraîné une hausse progressive des dépenses de R&D pour les PME et les ETI (entreprises de taille intermédiaire) », constate l'Insee dans une étude intitulée « La participation aux pôles de compétitivité : quels effets pour les PME et ETI ? », rendue publique jeudi 7 novembre 2013. « En 2009, les PME et ETI appartenant à un pôle auraient réalisé 116 000 euros de R&D de plus que les entreprises similaires restées au dehors, soit un surcroît de 7,3 % pour ces entreprises dans les pôles », chiffre l'étude. Par ailleurs, l'Insee fait observer que la participation d'une entreprise à un pôle « a des effets sur l'emploi mais pas sur le chiffre d'affaires ni sur le dépôt des brevets ».

Lire la suiteLire la suite
Pôles de compétitivité : plus de 7 500 entreprises membres en 2011, essentiellement des PME (tableau de bord de la DGCIS)

« En 2011, les pôles de compétitivité regroupent 9 287 établissements d'entreprises contre 8 729 en 2010 », chiffre le « tableau de bord des pôles de compétitivité » (données 2011), publié jeudi 14 février 2013 par la DGCIS (direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services) du ministère du Redressement productif (AEF n°219538). Ces établissements appartiennent à 7 549 entreprises différentes, dont 156 grands groupes, 908 ETI (entreprises de taille intermédiaire), 6 253 PME et 142 entreprises créées en 2011. Au total, 781 562 personnes sont salariées d'un pôle de compétitivité, dont 282 877 cadres en 2011.

Lire la suiteLire la suite