Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Laroussi Oueslati, ex-président de l’université de Toulon, est condamné en appel à 2 ans de prison avec sursis

L’ancien président de l’université de Toulon, Laroussi Oueslati, a été condamné en appel à 2 ans de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende dans l’affaire d’inscription illégale d’étudiants étrangers, en particulier chinois, et de trafic de diplômes, mercredi 14 décembre 2016. La Cour d’appel d’Aix-en-Provence, qui avait mis son jugement en délibéré, a ainsi allégé la peine prononcée en première instance et n’a pas retenu les accusations de corruption, selon les informations parues dans la presse. Elle n’a pas non plus suivi l’avocat général qui avait demandé une interdiction d’exercer une fonction publique pendant cinq ans (lire sur AEF).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Université de Toulon : le Cneser disciplinaire confirme en appel la révocation de la fonction publique du président Laroussi Oueslati

Le Cneser disciplinaire confirme en appel le jugement de la section disciplinaire du conseil d'administration de l'université Paris-IV du 21 mai 2010 (AEF n°268367) prononçant la révocation de la fonction publique de Laroussi Oueslati, ancien président de l'université de Toulon, accompagnée d'une interdiction définitive d'exercer toute fonction dans un établissement public ou privé. C'est ce qu'il indique dans sa décision du 12 juillet 2012, rendue publique dans le « Bulletin officiel » du 20 décembre 2012.

Lire la suiteLire la suite