Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Surpopulation, rats, violence : le CGLPL dénonce des "dysfonctionnements graves" à la maison d’arrêt de Fresnes

Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté constate des "dysfonctionnements graves" à la maison d’arrêt des hommes du centre pénitentiaire de Fresnes (Val-d’Oise), dans des recommandations en urgence publiées au Journal officiel, mercredi 14 décembre 2016. L’institution dirigée par Adeline Hazan pointe ainsi le "niveau inacceptable de la surpopulation pénale" qui "entraîne des conditions d’hébergement indignes". Elle souligne également l’insuffisance de l’effectif du personnel, de sa formation et de son encadrement [qui] rend impossible le respect des droits fondamentaux des personnes détenues". Elle recommande "une reprise en mains du fonctionnement de l’établissement, notamment aux fins de faire cesser le climat de violence". Dans sa réponse datée du 13 décembre 2016, le garde des Sceaux affirme être "très attentif à l’évolution de cet établissement".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le CGLPL dénonce la passivité de l'administration face à la violence d'un quartier des mineurs d'une maison d'arrêt

"Nous suspectons, sans avoir pu l’établir formellement, qu'il y a une sorte de rite de passage, de bizutage, qui consiste à agresser violemment quelqu'un qui arrive" dans le quartier des mineurs de la maison d’arrêt de Villeneuve-les-Maguelone (Hérault), indique le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, mercredi 23 avril 2014. Il publie au Journal officiel des "recommandations en urgence" relatives à ce quartier. "ll y a une sorte de passivité dans la prise en charge générale de ce quartier pour mineurs qui est assez meurtrière", estime-t-il. Il demande de "mettre fin à cette espèce de distance lassée que l'on prend avec la violence". Le CGLPL revient également sur la publication d'un avis relatif à l'encellulement individuel dans les établissements pénitentiaires et préconise des solutions.

Lire la suiteLire la suite