Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Climat : une étude scientifique pointe la "forte accélération" des émissions de méthane depuis 2014

La quantité de méthane dans l’atmosphère connaît une "forte accélération" depuis 2014, et ce niveau de concentration diffère des scénarios du Giec. Tel est le constat établi par une équipe de recherche internationale menée par le laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE, CEA-CNRS-UVSQ), qui publie le 12 décembre 2016 le bilan mondial du méthane 2000-2012. Le méthane, troisième gaz à effet de serre (1), est responsable de 20 % du réchauffement climatique. Philippe Bousquet, co-auteur de l’étude et professeur à l’UVSQ, appelle à ce que la communauté scientifique se mette "en ordre de marche" et "publie des bilans méthane actualisés plus régulièrement". Il alerte les décideurs publics sur le fait qu’on "n’atteindra pas l’objectif de 2°C en ne s’intéressant qu’aux émissions de CO2".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement