Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le financement de l'innovation reste "très difficile" dans le monde malgré le soutien consenti par les États (OCDE)

"La dernière crise financière a rudement secoué les activités STI (science, technologie et innovation), et le rebond qui a suivi est resté timide", indique l’OCDE dans ses "Perspectives STI" 2016, publiées le 8 décembre 2016. Le rapport souligne que "les conditions de financement de l’innovation et de l’entrepreneuriat demeurent très difficiles, en particulier pour les PME", mais que "les pays de l’OCDE comme les économies non-membres se sont considérablement investis pour soutenir la capacité d’innovation des entreprises". La France a "renforcé ses stratégies et politiques de STI en faveur de la R&D des entreprises et du développement des jeunes entreprises", note l’OCDE, mais la DIRD à 2,24 % est en baisse par rapport à 2000. La place des universités cède légèrement le terrain aux organismes dans le financement de la R&D et de l'innovation, à rebours de la tendance générale.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Rapport de l'OCDE sur la France : "Le rôle de la politique des pôles de compétitivité apparaît comme positif"

"Au total, le rôle de la politique des pôles de compétitivité apparaît comme positif et significatif" tant dans les domaines techniques que dans les territoires concernés. Tel est le constat établi par l’OCDE dans son rapport intitulé "Examens des politiques d’innovation de la France", rédigé par l’organisation à la demande du CGI (Commissariat général à l’investissement) et remis aux ministres concernés (1) vendredi 27 juin 2014 (lire sur AEF). Toutefois, "il faut veiller à ce que les pôles ne génèrent pas des coûts de fonctionnement excessifs", prévient l’OCDE, qui chiffre à 800 le nombre d’ETP employés pour la gestion directe des pôles de compétitivité. Enfin, le rapport recommande aux pôles de "s’ouvrir davantage à des acteurs nouveaux et notamment dans le domaine de l’entrepreneuriat", et juge "le dispositif de pilotage très complexe".

Lire la suiteLire la suite