Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Porter à 1 % du PIB l’effort de recherche publique n’est "pas insurmontable", selon le sénateur Michel Berson

La France consacre 0,8 % de son PIB au financement de la recherche publique. Or l’Europe fixe un objectif global de 3 % du PIB pour la recherche, dont 2 % pour la recherche privée et 1 % pour la recherche publique. "Cet effort de 0,2 %, soit 4,5 Md€, pour atteindre le 1 % du PIB, n’est pas insurmontable", estime le sénateur socialiste de l’Essonne Michel Berson, rapporteur spécial de la commission des finances sur les crédits de la recherche. Dans son rapport, publié le 24 novembre 2016, il suggère que "la mise en œuvre d’une ambitieuse loi de programmation pour la recherche publique pour la prochaine législature, 2017-2022, permettrait d’atteindre cet objectif". C’est selon lui la condition nécessaire "pour que la France ne se laisse pas distancer dans la compétition internationale" et "pour qu’elle reste la 5e puissance scientifique mondiale".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement