Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L'Unpi présente ses "mesures d'urgence" pour "remettre la politique du logement sur les rails"

"Redonner confiance dans l’immobilier". Tel est, en substance, le message que souhaite faire passer l’Unpi aux candidats à l’élection présidentielle de mai 2017, en présentant mercredi 7 décembre 2016 ses propositions pour "une politique du logement ambitieuse, efficace et juste". Suppression de l’ISF, de l’encadrement des loyers et du bail-type de location, réforme de la fiscalité des plus-values immobilières et allégement "drastique" des DMTO : tour d’horizon des "mesures d’urgence" proposées par le groupement de propriétaires-bailleurs au "futur gouvernement".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La Fnaim veut faire "peser" l'immobilier dans le débat présidentiel

Mettre en place un "véritable statut" du bailleur privé, supprimer l’encadrement des loyers, réformer le régime des plus-values immobilières, abaisser les DMTO ou instaurer "une réduction d’impôts sur les travaux de la résidence principale"… Telles sont quelques-unes des propositions de la Fnaim, qui a présenté mardi 6 décembre 2016 son "programme" en vue de la présidentielle de mai 2017, lors de son 70e congrès annuel. Regrettant que l’immobilier n"'obsède" pas la campagne présidentielle, la fédération interpelle les pouvoirs publics et entend placer le sujet au centre du débat, à quelques mois des élections.

Lire la suiteLire la suite
La fondation Abbé Pierre s'élève contre le "trop cher" marché du logement

Que ce soit dans le parc privé ou dans le parc social, "en dehors du logement vraiment social, les prix proposés sont souvent trop élevés pour la plupart des ménages", déplore la fondation Abbé Pierre qui publie lundi 5 décembre 2016 les résultats du test qu’elle a mené dans 12 agglomérations françaises. À l’achat comme à la location, les plus grandes agglomérations sont hors de portée "des classes moyennes inférieures, sans même parler des classes populaires" relève ainsi la fondation, qui demande notamment la généralisation de l’encadrement des loyers. Mais aussi une "gouvernance efficace à l’échelle des agglomérations", en mesure de "lutter contre la rétention et la spéculation foncières".

Lire la suiteLire la suite
La Cour des comptes préconise une "refonte complète" du PTZ

La Cour des comptes met en doute "la pertinence et l’efficacité" des aides à l’accession à la propriété dans un rapport publié mercredi 30 novembre 2016. Estimant que "les objectifs et la justification économique de la politique d’aide à l’accession à la propriété ne sont pas clairement établis", elle propose la suppression du prêt à l’accession sociale (PAS), une "refonte complète" du PTZ + (prêt à taux zéro renforcé), et un aménagement des règles de l’APL accession. "La disparité des territoires n’est pas prise en compte de façon suffisamment fine par les zonages utilisés pour la politique d’aide à l’accession", déplore encore la Cour des comptes, suggérant la mise en place d’une "gestion déconcentrée d’enveloppes budgétaires d’aides à l’accession à la propriété permettant de compléter les interventions locales".

Lire la suiteLire la suite

Logement social et Habitat

Aperçu de la dépêche Aperçu
Réformé, Action Logement s’engage à doubler sa production de logements sociaux dans les cinq ans
Lire la suite
Une "modification substantielle" des règles d’imposition des plus-values immobilières ne paraît pas "utile" (Bercy)

Dans une réponse adressée à un député en date du 20 septembre 2016, le ministère de l’Économie et des Finances estime qu’une nouvelle modification substantielle des règles d’imposition des plus-values immobilières "ne paraît ni utile, ni opportune", expliquant que "la consolidation de la reprise observée sur le marché immobilier suppose que les règles fiscales applicables, qui ont déjà fait l’objet de plusieurs réformes successives, soient stabilisées". Alors que le PLF pour 2017 doit être présenté ce mercredi en Conseil des ministres, la Fnaim regrette, mardi 27 septembre, que le gouvernement n’ait pas "le courage de s’atteler à une telle réforme" soulignant la complexité actuelle de ce régime d’imposition.

Lire la suiteLire la suite