Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les huit priorités pour "assurer le développement de l'industrie navale de défense" (Patrick Boissier, Gican)

"Un effort important du budget de la défense sera nécessaire" pour maintenir les capacités françaises "dans un contexte où nos voisins augmentent leurs capacités de défense", indique Patrick Boissier, président du Gican (Groupement des industries de construction et activités navales). Auditionné par les députés de la commission de la défense et des forces armées le mercredi 7 décembre 2016, il cite notamment la Russie dont la flotte "retrouve sa grandeur passée" et les États-Unis où le président américain élu Donald Trump "souhaite un réarmement naval massif". Le président du Gican se félicite du consensus, au sein de cette commission, sur la recommandation de l’Otan de porter les dépenses de défense à 2 % du produit intérieur brut. Mais ce taux "ne suffira pas à couvrir tous les besoins, il faut donc hiérarchiser les priorités", assure-t-il.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement