Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La préfecture d’Île-de-France réaffirme les grands axes de sa stratégie en matière d’aménagement pour l’année 2017

Si la métropole du Grand Paris est "désormais pleinement engagée dans les politiques d’aménagement", avec "plusieurs projets structurants [qui] auront un impact significatif sur les aspects agricoles et forestiers", la préfecture d’Île-de-France l’invite à "la plus grande vigilance quant à la nécessaire préservation de ces espaces". C’est ce qu’elle indique le 24 novembre 2016 dans sa "Stratégie régionale de l’État 2016-2017", feuille de route demandée par le Premier ministre par circulaire en octobre 2014, et construite autour de plusieurs priorités, parmi lesquelles l’aménagement. Si la plupart des informations contenues dans ce rapport avaient déjà été communiquées auparavant, certains éléments y sont précisés, et les grands axes stratégiques que la région entend déployer l’année rappelés.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le projet de loi d'avenir pour l'agriculture, adopté en première lecture au Sénat, renforce le rôle des Safer

Le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt a été adopté au Sénat mardi 15 avril 2014, par 175 voix contre 135. Le texte, déjà voté par les députés en janvier dernier (lire sur AEF) renforce notamment le rôle des Safer en vue d’une meilleure installation des jeunes agriculteurs. Plusieurs des modifications apportées par les sénateurs intéressent les enjeux d’urbanisation des territoires. Le texte doit maintenant être examiné en seconde lecture à l’Assemblée nationale en juin ou juillet.

Lire la suiteLire la suite