Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le statut socio-économique d’un élève français explique 20 % de sa performance (Pisa 2015)

"Le manque d’équité du système éducatif français se retrouve dans la filière professionnelle", déclare Gabriela Ramos, conseillère spéciale du directeur général de l’OCDE lors de la publication des résultats de Pisa 2015 (lire sur AEF). En effet, les élèves défavorisés représentent 35 % des effectifs et, à performance égale en sciences, ils sont 3,5 fois plus susceptibles d’être aiguillés vers la voie professionnelle, indique l’OCDE dans son rapport Pisa. En seconde professionnelle, les élèves accumulent, en sciences, un retard de plus d’un an de scolarisation sur leurs camarades en seconde générale. Plus largement, l’OCDE indique qu’il existe un écart de 118 points entre les élèves les plus défavorisés et les plus favorisés. En France, le statut socio-économique d’un élève explique 20 % de la variation de sa performance, bien au-dessus de la moyenne de l’OCDE (13 %).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement