Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

L'OPH de Vincennes cède tout son patrimoine à Immobilière 3F pour éviter le "mariage forcé" prévu par la loi Notre

I3F a racheté les quelque 900 logements sociaux de l’OPH de Vincennes le 1er décembre 2016, en s'engageant à consacrer 16 millions d’euros sur dix ans à "l’amélioration du patrimoine acquis", dont "près de 7 millions d’euros" pour des travaux de réhabilitation thermique. En vendant son patrimoine à une ESH, Vincennes a voulu éviter le rattachement de l’office à un EPT de la métropole du Grand Paris d'ici fin 2017, comme prévu par la loi Notre. La ville indique qu’elle utilisera les 87,8 millions d’euros dégagés par cette cession pour financer sa politique de logement social, et notamment respecter les objectifs de rattrapage au titre de la loi SRU.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La procédure de rattachement des OPH communaux aux EPCI compétents en matière d’habitat ou aux EPT précisée par décret

Les OPH communaux devront être rattachés en 2017 aux EPCI compétents en matière d’habitat, ou aux EPT dans le cadre de la MGP, selon l’article L.421-6 du CCH modifié par la loi Alur de mars 2014 et la loi Notre d’août 2015. Le décret n°2016-1142 du 23 août 2016, publié au JO du 25 août, précise les modalités d’application de cette mesure. Ce rattachement devra être décidé par le conseil municipal et l’organe délibérant de l’établissement public intéressé par délibérations adoptées dans les mêmes termes. Dans le cas où cette adoption n’aurait pas lieu, le préfet peut alors mettre en demeure le maire ou le président de l’établissement d’inscrire une délibération à l’ordre du jour. Si aucune délibération n’est adoptée, le préfet prononce alors le rattachement de l’office par arrêté.

Lire la suiteLire la suite