Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Sorbonne Abu Dhabi : le contrat est renouvelé pour 10 ans entre Paris-Sorbonne et l’Abu Dhabi Education Council

La Sorbonne Abu Dhabi, qui vient de célébrer ses 10 ans d'existence (lire sur AEF), est renouvelée pour les 10 prochaines années : le contrat sera signé samedi 3 décembre entre le président de l’université Paris-Sorbonne, Barthélémy Jobert, et le Dr Ali Al Nuaimi, directeur de l’Abu Dhabi Education Council, en présence des deux ministres des Affaires étrangères de France et des EAU, Jean-Marc Ayrault et Sheikh Abdullah Bin Zayed al Nahyan. Le premier contrat avait été signé en 2006. La Sorbonne Abu Dhabi est une université de droit émirien, gérée par Paris-IV, en partenariat avec Paris-Descartes et l’UPMC, et dirigée par un conseil d’administration à parité franco-émirienne. Elle accueille 900 étudiants et emploie 40 professeurs permanents. 15 % des frais de scolarité payés par les étudiants (12 000 € par an en licence, 25 000 € en master) remontent à Paris.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La Sorbonne à Abu Dhabi : Paris-IV devrait renégocier certains points de l'accord pour améliorer les clauses financières, estime l'Aeres

L'implantation de l'université Paris-Sorbonne (Paris-IV) à Abu Dhabi « sert sans nul doute la présence culturelle française au Proche et au Moyen-Orient, mais elle soulève néanmoins quelques problèmes », estime l'Aeres dans son rapport d'évaluation de Paris-IV récemment publié (AEF n°279064). Ainsi, sur le plan financier, Paris-Sorbonne reçoit 15 % des droits d'inscription, ce qui est, estime l'Aeres, « très modeste au regard de la cession de fait du label Sorbonne et de l'effort pédagogique déjà réalisé et à venir ». Par ailleurs, « les contraintes liées au partage de l'appellation Sorbonne avec Paris-I Panthéon-Sorbonne (AEF n°298874) et Paris-III Sorbonne-Nouvelle ne semblent pas avoir été parfaitement appréhendées », note l'Aeres. Enfin, l'absence de définition pour « Proche et Moyen-Orient » peut créer « de nouveaux problèmes, y compris pour Paris-Sorbonne, et il est regrettable qu'un document contractuel n'ait pas prévenu ce genre de difficultés ».

Lire la suiteLire la suite