Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Europe : les dépenses de R&D sont "quasi stables" en 2015, à "un peu plus de 2 % du PIB" (Eurostat)

En 2015, les États membres de l’Union européenne ont dépensé ensemble "près de 300 Md€" en R&D, indique l’office européen de statistiques Eurostat, mercredi 30 novembre 2016. L’intensité de R&D (dépenses rapportées au PIB) s’établit à 2,03 % en 2015, contre 2,04 % en 2014 et 1,74 % en 2005. Elle se situe à 2,23 % pour la France. Cette intensité se situe à un niveau "beaucoup plus faible qu’en Corée du Sud (4,29 % en 2014) et au Japon (3,59 % en 2014) ainsi que, à un degré moindre, aux États-Unis (2,73 % en 2013)", mais "à peu près au même niveau qu’en Chine (2,05 % en 2014)". Le secteur des entreprises reste en tête des dépenses de R&D, avec 64 % de la R&D effectuée en 2015. Suivent l’enseignement supérieur (23 %), les administrations publiques (12 %) et les organisations privées à but non lucratif (1 %).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La dépense intérieure de recherche et développement des entreprises a augmenté de 3,4 % en 2011 (MESR)

La dépense intérieure de recherche et développement des entreprises (DIRDE) implantées en France s'établit à 28,8 Md€ en 2011, soit une augmentation de 3,4 % par rapport à l'année précédente, selon une « note d'information » du MESR publiée le 29 juillet 2013. « Corrigée de l'évolution des prix, la DIRDE a continué de progresser depuis 2007, et ce de plus en plus rapidement chaque année », précise la note qui rappelle qu'elle a « augmenté de 2,9 % entre 2009 et 2010, de 1,9 % entre 2008 et 2009 et 1,5 % entre 2007 et 2008 ». Les entreprises ont ainsi contribué à hauteur de 2,2 points de pourcentage à l'évolution de la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD), les administrations ayant contribué pour 0,1 point. En 2011, cette dernière s'établit à 45 Md€ soit une hausse de 2,3 % en volume par rapport à 2010. L'effort de recherche (1) atteint 2,25 % en 2011.

Lire la suiteLire la suite