Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Ionis : "Il n’y a pas de développement possible via des fonds car ils exigent une rentabilité de court terme" (M. Sellam)

"La véritable dynamique économique est dans le digital, qui est devenu un domaine essentiel pour notre avenir. C'est ce qui apportera de la valeur ajoutée aux formations classiques. De plus, nous avons atteint un seuil sur la formation initiale en présentiel. Nous devons maintenant nous développer dans la FTLV, qui est l’outil d’évolution du salarié." C’est ainsi que Marc Sellam et Marc Drillech, respectivement PDG et DG de Ionis Education group, qui rassemble des écoles de commerce et d’ingénieurs comme l’ISG, l’Epita ou l’Esme-Sudria, ainsi que des écoles de création, présentent leur stratégie. "Ionis a beaucoup grandi ces dernières années. Nous sommes passés en peu de temps de 10 000 à 25 000 étudiants, et pas sur une seule discipline, et en différents lieux en France. […] Maintenant, l’international devient une priorité pour Ionis, mais pas sur des destinations lointaines."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi