Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°548979

Renault : Sud conteste l’application de l’accord de compétitivité dans une filiale

L’usine MCA (Maubeuge construction automobile), filiale de Renault, attend que la justice se prononce, début décembre 2016, sur la mise en œuvre de l’accord de compétitivité signé en 2013 par la CFDT, FO et la CFE-CGC. En effet, Sud, rejoint par la CGT, demande au TGI d’Avesnes-sur-Helpe (Nord) de rétablir des accords antérieurs, qui comportent des dispositions plus favorables aux salariés. "Depuis 2013, le temps de travail a augmenté dans l’usine et nous avons perdu le bénéfice du compteur temps", déplore Samuel Beauvois, délégué Sud. "L’accord de compétitivité a permis de maintenir l’emploi et de pérenniser le site", rétorque Fabrice Roze, secrétaire du CE et délégué CFDT, tout en reconnaissant que les salariés ont fait des "concessions". La filiale MCA et le groupe Renault, joints par AEF, n’ont pas souhaité réagir.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Accord compétitivité Renault : la cour d'appel amende l'article sur le caractère globalement plus favorable du texte

La cour d'appel de Versailles retouche, dans un arrêt du 18 décembre 2013, l'article 12 de l'accord de compétitivité du groupe Renault du 13 mars 2013 concernant le caractère plus favorable du texte par rapport aux accords d'entreprise et d'établissement portant sur le même objet. La fédération de la métallurgie CGT demandait à la cour d'appel le retrait du paragraphe qui définit comme “globalement plus favorables” les dispositions de l'accord, et qui précise que les stipulations relatives au temps de travail prévalent « de plein droit aux stipulations portant sur le même objet des accords d'établissement et des accords d'entreprise ». La cour d'appel de Versailles ordonne le retrait, non de tout le paragraphe, mais de l'expression « de plein droit » qui y figure. Elle estime que cette expression « est à l'évidence constitutive d'une atteinte au principe de faveur ».

Lire la suiteLire la suite
Renault / accord compétitivité : le TGI de Nanterre déboute la CGT de sa demande de retrait d'un article

Le juge des référés du TGI de Nanterre (Hauts-de-Seine) déboute la fédération CGT de la métallurgie de sa demande de retrait de l'article 12 de l'accord de groupe Renault sur la compétitivité du 13 mars 2013, dans une ordonnance du 26 juillet 2013. Cet article prévoit que les dispositions sur le temps de travail de l'accord de groupe prévalent notamment « sur celles, contraires ou différentes, des accords d'entreprises et d'établissements conclus précédemment ». Le juge des référés relève que l'accord de groupe n'a pas fait l'objet d'une opposition motivée dans les 8 jours suivant sa notification de la part des syndicats. Il souligne, par ailleurs, que le syndicat n'indique pas en quoi cet article interdit aux salariés de saisir le juge pour qu'il décide lesquelles des dispositions de l'accord de groupe ou des accords d'entreprise ou d'établissement sont globalement plus favorables aux salariés.

Lire la suiteLire la suite
Renault / accord compétitivité  : la CGT assigne les signataires en justice pour demander le retrait d'un article

La fédération CGT de la métallurgie assigne en référé les signataires de l'accord de groupe sur la compétitivité signé le 13 mars 2013 chez Renault devant le TGI de Nanterre pour demander le retrait de l'article 12 de l'accord. Cet article prévoit que les dispositions sur le temps de travail de l'accord de groupe prévalent notamment « sur celles, contraires ou différentes, des accords d'entreprises et d'établissements conclus précédemment ». Cet article empêche « le salarié d'accéder au 'principe de faveur' en lui interdisant d'accéder à un juge qui puisse décider si ce sont les dispositions de l'accord de groupe ou celles des accords d'entreprise ou d'établissement qui sont 'globalement plus favorables' », selon l'assignation rédigée par l'avocate de la CGT Marie Laure Dufresne-Castets et délivrée le 12 juin aux signataires. L'audience est fixée au 5 juillet 2013.

Lire la suiteLire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Renault : l'accord sur la compétitivité est l'aboutissement « d'un travail de longue haleine de deux ans » (Jean Agulhon, DRH France)
Lire la suite
Renault / accord pour une nouvelle dynamique de croissance : fin du cycle de négociations. La synthèse du projet de texte

Renault et les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CGT, et FO ont tenu mardi 19 février 2013 leur 11ème et dernière réunion de négociations sur un « accord pour une nouvelle dynamique de croissance ». Lors de cette réunion, un projet de texte d'accord a été examiné (sur écran), reprenant les différentes propositions et engagements débattus au long de ce cycle de négociation. Un document écrit devrait être communiqué mercredi 20 février 2013. Le projet d'accord pourrait ensuite être présenté pour consultation au comité central d'entreprise, à la mi-mars, et dans les comités d'entreprise des filiales concernées, préalable à la signature entre les organisations syndicales et le président du groupe Renault, Carlos Ghosn. Cette signature « pourrait intervenir dans les prochaines semaines ».

Lire la suiteLire la suite