Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°548282

L’obésité abdominale touche près d’une femme sur deux (Étude Inserm/Cnamts)

L’Inserm et la Cnamts présentent ce 25 octobre 2016 de nouveaux résultats sur l’ampleur de l’obésité, tirés d’un vaste échantillon issu de la cohorte Constances. Ces résultats montrent que 41 % des hommes sont en situation de surpoids, pour 25 % des femmes, tandis que l’obésité abdominale atteint 41,6 % des hommes et 48,5 % des femmes. L’obésité globale concerne de manière égale (15 %) les hommes et les femmes. La prévalence du surpoids et de l’obésité varie par contre fortement en fonction du territoire géographique, avec un pic d’obésité globale (25 %) dans le Nord.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 78 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La France pourrait mener une lutte plus active contre le tabagisme et l’obésité, estime l’OCDE

La progression du diabète et de l’obésité menace les progrès enregistrés dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires, explique l’OCDE dans un rapport (1) publié ce mercredi 17 juin 2015. Les taux de mortalité due aux maladies cardiovasculaires ont fortement reculé ces 50 dernières années mais ces progrès pourraient être en partie annulés par la progression du diabète et de l’obésité. En France, le taux de mortalité due aux maladies cardio-vasculaires est très bas mais l’OCDE estime que le pays doit mener une lutte plus active contre l’obésité (qui progresse) et le tabagisme.

Lire la suiteLire la suite
Diabète et obésité : les réseaux de santé du Nord-Pas-de-Calais s'inquiètent de la baisse du financement de l'ARS

Le réseau de santé "diabète/obésité" de la métropole lilloise a suspendu ses activités le 31 janvier 2015, estimant que les moyens attribués par l'ARS ne lui permettent plus de fonctionner. "Nous allons devoir prononcer la cessation de paiement le 15 février et licencier tout le personnel", indique à AEF son président, Jean-Marc Rehby. "C'est extravagant : nous allons abandonner des centaines de patients en rase campagne à cause de gens qui sont complètement en dehors de la réalité", s'indigne-t-il. Le groupement régional des réseaux de santé souligne que plusieurs réseaux spécialisés dans le diabète et l'obésité connaissent des "difficultés majeures" dans la région. Contactée par AEF, l'ARS affirme maintenir le financement des réseaux de santé tout en leur demandant de revoir leurs missions. Les réseaux diabète/obésité doivent notamment se recentrer sur l'éducation thérapeutique.

Lire la suiteLire la suite