Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Agressions dans des EPLE : "les rectorats sont aux côtés des personnels pour déposer plainte", Najat Vallaud-Belkacem

"Je veux apporter tout mon soutien à l’ensemble des personnels de l’Éducation nationale […]. Nos rectorats sont aux côtés de nos personnels pour déposer plainte, à chaque fois, et j’espère que les agresseurs seront condamnés avec la fermeté la plus absolue", déclare à la presse le 18 octobre 2016, Najat Vallaud-Belkacem, en réaction aux récentes agressions visant des enseignants et des proviseurs de lycée. La ministre de l’Éducation nationale annonce la tenue dans les prochains jours d’une réunion avec la préfecture de la Seine-Saint-Denis et les autorités académiques "pour construire une réponse à long terme". Syndicat majoritaire des personnels de direction, le SNPDEN estime dans un communiqué que "la question des personnels de sécurité doit enfin être posée". ID-FO, 2e force syndicale, demande la mise en place "de commissions de sécurité" dans chaque EPLE.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Face à une "montée de violences en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d’Oise qui touchent de nombreux membres des services publics, dont les policiers, les personnels de l’Éducation nationale, les enseignants et les proviseurs", Najat Vallaud-Belkacem souligne, lors d’une conférence de presse mardi 18 octobre 2016, son soutien "à l’ensemble des personnels qui servent la Nation, qui ne pensent, s’agissant des personnels de l’EN, qu’à l’intérêt des élèves".

"Nos rectorats sont aux côtés de nos personnels pour déposer plainte, à chaque fois, et j’espère que les agresseurs seront condamnés avec la fermeté la plus absolue", ajoute la ministre.

Najat Vallaud-Belkacem précise avoir demandé le déploiement des équipes mobiles de sécurité (1) et la mise en place d’une cellule psychologique dans les établissements concernés. "Une réunion se tiendra dans les prochains jours avec la préfecture de Seine Saint-Denis et les autorités académiques pour construire une réponse à plus long terme", ajoute-t-elle.

"la question des personnels de sécurité doit enfin être posée" (SNPDEN)

Cette montée de violences "démontre, une fois de plus, combien les personnels de direction sont exposés dans l’exercice de leurs missions, combien il est difficile d’agir face à des individus sans aucune limite, combien la question des personnels de sécurité doit enfin être posée", affirme dans un communiqué le SNPDEN, syndicat majoritaire des personnels de direction de l’Éducation nationale, qui condamne "ces actes intolérables".

Le SNPDEN rapporte plusieurs agressions : "Le 6 octobre dernier, le proviseur du lycée Louise Michel d’Épinay-sur-Seine a été violemment agressé par un élève. Le 13 octobre, c’est l’équipe de direction du lycée l’Enna de Saint-Denis qui a subi des graves violences physiques de la part d’un lycéen. Le proviseur et la proviseure adjointe souffrent de nombreuses fractures. Hier matin [le 17 octobre], alors qu’elle était sur le parvis de l’établissement, la proviseure du lycée Hélène Boucher de Tremblay-en-France a été frappée violemment."

ID-FO demande la mise en place de commissions de sécurité dans les EPLE

Deuxième force syndicale chez les personnels de direction, ID-FO souligne, dans un communiqué le 18 octobre, "l’urgence de la mise en place de commissions de sécurité au niveau de chaque EPLE, sous l’autorité d’un représentant du préfet afin de définir toutes les mesures à prendre pour chaque établissement."

De son côté, le syndicat lycéen FIDL juge, dans un communiqué, que "les mesures mises en place pour lutter contre la violence à l’école ne sont pas suffisantes", et demande des actions contre la violence aux abords des lycées, de la part des présidents de région notamment. La FIDL annonce vouloir organiser des États généraux de la lutte contre la violence à l’école, avec l’appui du ministère de l’Éducation nationale.

(1) Placées sous l’autorité du recteur dans chaque académie, les équipes mobiles de sécurité académiques ont pour missions d’accompagner et aider les établissements en cas de fortes tensions ou en temps de crise liée à l’insécurité ; d’assurer la protection et la sécurité des personnes et des biens au sein des établissements et à leurs abords ; et d’améliorer la prise en charge des élèves aux conduites problématiques. En savoir plus : http://eduscol.education.fr/cid49285/equipes-mobiles-de-securite-academiques.html

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Marine Forestier, journaliste