Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le PPCR est un "outil de division des personnels" et l’évaluation des enseignants est "arbitraire" (Fnec-FP-FO)

La Fnec-FP-FO demande le "retrait" de la réforme en cours de l’évaluation des enseignants et du PPCR dans la résolution générale adoptée par son congrès, réuni à Gravelines du 10 au 14 octobre 2016. Ce projet, ainsi que la loi de Refondation de l’école, ont été "deux questions" majeures abordées lors du 17e congrès fédéral de la Fnec-FP-FO, selon son secrétaire général Hubert Raguin. Pour la fédération, le protocole PCR est "un outil de division" des personnels et les nouvelles modalités de l’évaluation, en abandonnant toute note chiffrée, accompagnent "le renforcement de l’autonomie des établissements et la multiplication des indemnités à la tête du client". Quant aux 60 000 postes promis, l’organisation affirme que "les suppressions de postes continuent" et que "le nombre d’enseignants titulaires en 2016 est inférieur à celui de 2012". L’enseignement professionnel est également évoqué.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Évaluation des enseignants : que pensent les syndicats du projet final ?

Les discussions sur l’évaluation des enseignants et leur déroulé de carrière entre le ministère et les syndicats enseignants ont pris fin jeudi 13 octobre 2016. Ils ont examiné le projet (lire sur AEF) lors d’une dernière réunion au cours de laquelle le texte a été très peu modifié. Le futur dispositif va "permettre de clarifier l’évaluation", estime Xavier Marand, du Snes-FSU. Le Snuipp-FSU juge que le "rendez-vous est raté" car le ministère n’a pas déconnecté l’avancement de carrière de l’évaluation, une revendication partagée par les deux syndicats de la FSU. La Fnec-FP-FO estime qu’il n’y a pas eu de "réelles négociations" et prévient qu’en 2020, "la plupart des salaires nets seront au niveau ou inférieurs à ceux de 2010". Le Snalc-FGAF, lui, s’opposera aux textes en CTM. Le SE-Unsa note au contraire "un vrai progrès" et le Sgen-CFDT "des orientations intéressantes".

Lire la suiteLire la suite