Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

L’université d’Orléans est dans une "situation financière extrêmement préoccupante" (IGAENR)

"Très alarmante", "extrêmement préoccupante" : tels sont les mots choisis par l'IGAENR pour décrire la situation financière de l’université d’Orléans, dans une "note d’étape" datée d’octobre 2016, qu’AEF s’est procurée. L’exercice 2015 s’est clôturé sur un déficit de 400 000 euros, le fonds de roulement s’élevait à -7,20 M€ en 2015 et la masse salariale a tellement dérivé qu’elle doit être en partie financée sur la dotation de fonctionnement. L’IGAENR conclut à la nécessité, pour l’établissement, de présenter, concomitamment au budget initial 2017, un plan de retour à l’équilibre, sachant que "le total des efforts à consentir se monte au minimum à 5,60 M€ par an". Le président de l’université Ary Bruand "ne souhaite pas aujourd’hui chercher les responsabilités des uns ou des autres" même si "ce temps viendra". Il veut "profiter de cet électrochoc pour restructurer en profondeur".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement