Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Regroupements : pour François Hollande, "rien ne doit être brutal" mais "il n’y a pas de temps à perdre"

"Il est exact que la situation financière des universités reste préoccupante et nous devons y veiller", déclare François Hollande, jeudi 29 septembre 2016, lors d'un discours prononcé à l’UPMC. Le président de la République estime que "l’autonomie des universités a été une décision majeure même si elle a été très contrainte". S’agissant de la politique de site et plus précisément des Comue, il "peut comprendre" les "réticences" et les "réserves". "Tout doit se faire par échange, par discussion, par consentement. Rien ne doit être brutal. Et en même temps, il n’y a pas de temps à perdre", estime-t-il. À propos de la politique des investissements d’avenir, dont il se dit "conscient de la complexité", il appelle à "faciliter les procédures" et à "aller plus vite". Il se prononce enfin contre la sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur et la hausse des droits d’inscription.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement