Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Expérimentation en santé : "L’alter-Paces n’est pas une destruction de la première année de médecine" (Jean-Luc Dumas)

"C’est peut-être difficile à admettre dans les UFR de médecine, mais l’ouverture de cursus plus génériques est l’une des clés du succès des futures réformes dans le champ de la santé", analyse Jean-Luc Dumas, directeur de l’UFR SMBH de l’université Paris-XIII. Il revient pour AEF sur le dispositif de l’alter-Paces,qui permet à des étudiants ayant validé une licence d’intégrer directement la 2e année des études médicales après un processus de sélection. Cette expérimentation répond "à une attente sociétale, qui était de dire que le mode d’entrée dans les études de médecine était trop cloisonné". Par ailleurs, pour Jean-Luc Dumas, "dire que la Paces est une boucherie, c’est un peu rapide. Il ne sert à rien de la dévaloriser. Beaucoup de progrès ont été faits au niveau des réorientations depuis plusieurs années."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement