Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La banque de concours Passerelle admet deux nouvelles écoles : l’ESC Clermont et l’ICN business school

Les dirigeants des 12 écoles de commerce membres de la banque de concours Passerelle (1), réunis en séminaire le 22 septembre, ont accepté à l’unanimité l’admission de deux nouveaux membres : l’ESC Clermont et l’ICN business school. "Cette décision est effective à partir des concours 2017", confirme le président de la banque, Jean-Guy Bernard. Il souligne l’apport des deux écoles pour le collectif : "ICN est accréditée Equis, l’ESC Clermont a l’AACSB et a su réintégrer intelligemment la communauté des écoles après le naufrage de France business school. De plus, ces deux écoles sont sur des zones géographiques où Passerelle est peu présent, elles nous apporteront donc un potentiel, une attractivité et feront la promotion de Passerelle sur leurs territoires." L’ICN a par ailleurs posé sa candidature à la BCE pour son recrutement sur CPGE, et pourrait ainsi quitter Ecricome (lire sur AEF).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir
La CFE-CGC soutient la proposition de loi visant à créer d'un fonds d'indemnisation des victimes du Covid-19

La CFE-CGC, auditionnée la semaine dernière par le député Régis Juanico (PS, Loire), dépositaire le 5 janvier 2021 d’une proposition de loi n° 3723 tendant à créer un fonds d’indemnisation pour les victimes de la covid-19, salue l’initiative du parlementaire. La confédération, également partisane de la création d’un tel fonds, estime qu’il pourrait permettre d’indemniser "plus avantageusement la reconnaissance en maladie professionnelle au bénéfice de toute personne connaissant des séquelles temporaires ou définitives, ou des ayants droit des personnes décédées".


Lire la suiteLire la suite