Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°546002

Réduire les discriminations serait profitable à l’économie générant une hausse de 6,9 % du PIB (France Stratégie)

Après le lancement d’une campagne contre le sexisme début septembre, le gouvernement s’attaque désormais aux coûts des discriminations. Commandé à France Stratégie dans la continuité du travail réalisé par le groupe de dialogue "discriminations au travail", dont 13 des mesures avaient été reprises par le gouvernement, un rapport sur ce thème a été remis, mardi 20 septembre 2016 à la ministre du Travail Myriam El Khomri, en présence du ministre de la Ville, Patrick Kanner, et des Droits des femmes, Laurence Rossignol. Si celui-ci révèle que les femmes sont les plus pénalisées sur de nombreux aspects, avec un taux d’emploi inférieur, un moindre accès au CDI à temps plein ou encore des salaires inférieurs à ceux des hommes, il montre également que la réduction des discriminations pourrait être très profitable à l’économie, à hauteur de 150 milliards d’euros, soit une hausse de 6,9 % du PIB.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La loi "visant à lutter contre la discrimination à raison de la précarité sociale" publiée au Journal officiel

La loi n° 2016-832 du 24 juin 2016 "visant à lutter contre la discrimination à raison de la précarité sociale" est publiée au Journal officiel du samedi 25 juin 2016. L’article unique du texte crée un 21e critère prohibé de discrimination : "la particulière vulnérabilité résultant de leur situation économique, apparente ou connue de son auteur". L’exposé des motifs du projet de loi faisait valoir que les personnes pauvres, dont le nombre est estimé à 8,7 millions en France, "sont quotidiennement confrontées à des situations discriminantes", dans divers domaines : accès à l’emploi, à la formation, à la santé, au logement… La loi dispose également que "les mesures prises en faveur des personnes vulnérables en raison de leur situation économique et visant à favoriser l’égalité de traitement ne constituent pas une discrimination".

Lire la suiteLire la suite
La précarité sociale devient le 21e critère de discrimination après l’adoption définitive de la proposition de loi

Les députés ont voté sans modification la proposition de loi "visant à lutter contre la discrimination à raison de la précarité sociale", mardi 14 juin 2016. Le texte, définitivement adopté, introduit dans la loi un nouveau critère prohibé de discrimination : "la particulière vulnérabilité résultant de la situation économique, apparente ou connue". "Cette proposition de loi n’est pas un simple étendard que l’on brandirait pour se donner bonne conscience", estime Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée de la Lutte contre l’exclusion. "Il s’agit bel et bien de se doter d’un nouvel arsenal juridique, qui devra se traduire par des peines, afin qu’il puisse pleinement jouer son rôle de sanction mais aussi de dissuasion des comportements qui s’écarteraient de la loi" en refusant aux plus précaires l’accès au logement, à l’emploi, à la formation, ou encore à la santé.

Lire la suiteLire la suite
France Stratégie devrait publier les résultats de l’évaluation des coûts de la discrimination d’ici l’été 2016

Après la présentation des conclusions du groupe de dialogue "discriminations au travail" début 2015, le gouvernement reprenait 13 des mesures formulées par ce dernier, avec notamment au programme la commande d’une étude à France Stratégie pour évaluer le coût économique des discriminations. Les résultats de l’étude devraient être connus d’ici la fin du mois de juin 2016. France Stratégie se penchera sur "l’effet des discriminations à l’œuvre sur le marché du travail, à l’embauche et en cours de carrière", "en différenciant les coûts selon la taille et le secteur d’activité", précise la lettre de mission envoyée par les ministres du Travail et de la Ville en août 2015 à Jean Pisani-Ferry, commissaire général à la stratégie et à la prospective.

Lire la suiteLire la suite