Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Écoles françaises à l’étranger : une subvention spécifique de 14,7 M€ en 2017 pour des travaux de sécurité

"Pour réaliser l’ensemble de ces travaux de sécurisation des établissements d’enseignement français à l’étranger, le ministère des Affaires étrangères prévoit de mettre à disposition de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger) une subvention spécifique de 14,7 M€ en 2017", indique le Quai d’Orsay dans une réponse au sénateur Jean-Yves Leconte (PS, Français établis hors de France), datée de début septembre 2016. L’élu interpellait le gouvernement sur les conditions de sécurité des établissements scolaires à l’étranger dans un contexte de "menace terroriste". Dans sa réponse, le ministère rappelle les mesures engagées ces dernières années et celles plus récentes, comme par exemple l’embauche d’un conseiller sécurité à l’AEFE. Il détaille aussi les investissements financiers en matière de sécurité pour tous les établissements scolaires français à l’étranger.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le contrat d’objectifs et de moyens de l’AEFE, sûrement "le dernier" avant que l’État ne tranche sur l’avenir du réseau

Les ambitions de l'AEFE décrites dans son contrat d’objectifs et de moyens sont-elles "compatibles" avec les moyens mis en œuvre ? C’est la question posée par le député socialiste Christophe Premat (Français établis hors de France), dans le rapport d’information de l’Assemblée nationale, examiné en commission des affaires culturelles et de l’éducation, mardi 15 décembre 2015. Ce contrat d’objectifs et de moyens atteste d’"ambitions inchangées" puisque l’État fait le choix de préserver "les deux missions fondatrices de l’AEFE". Mais parallèlement, le rapporteur souligne un "contexte financier complexe et inquiétant". Selon lui, ce COM est "sans doute le dernier qui puisse épargner à la puissance publique de trancher sur l’avenir de son réseau d’enseignement à l’étranger". L’Assemblée nationale accorde à l’unanimité un avis favorable à ce contrat d’objectifs et de moyens.

Lire la suiteLire la suite