Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Dépenses publiques : les économies prévues pour compenser les 13 795 postes supplémentaires de fonctionnaires en 2017

Face aux 6,1 milliards d’euros de dépenses supplémentaires et aux 13 795 postes créés prévues dans le cadre du budget 2017 de l’État confirmés lors du débat d’orientation des finances publiques organisé au Parlement le 7 juillet 2016, le gouvernement prévoit des "mesures concrètes pour la bonne gestion des finances publiques". Cette "bonne gestion" passera par une montée en charge de la revue des dépenses, une "nouvelle gouvernance et une refonte des instruments de la politique immobilière de l’État", la rénovation des achats de l’État et de ses opérateurs et "la mise en œuvre de mesures de gouvernance des finances publiques". Le gouvernement prévoit notamment de renforcer la rationalisation des dépenses de fonctionnement des ministères ainsi que des agences de l’État.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Budget 2017 : les ministères priés de baisser leurs effectifs de 2 % et de stabiliser leur masse salariale

Les ministères devront faire de nouveaux efforts d’économies en 2017 pour atteindre l’objectif de réduction du déficit public à 2,7 % du PIB comme prévu par le programme de stabilité présenté en avril dernier, a déclaré lundi 23 mai 2016 sur iTélé le ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin. Le programme de stabilité prévoit 9 milliards d’euros d’économies supplémentaires en 2016 et 2017, dont 5 milliards en 2017. Michel Sapin n’a toutefois pas confirmé les informations des "Échos" selon lesquelles les lettres de cadrage adressées par Matignon aux ministères prévoient 1,9 milliard d’euros de mesures complémentaires cette année par l’État et ses opérateurs et 2 milliards en 2017. Selon ces lettres, les ministères non prioritaires devraient réduire de 2 % leurs effectifs et stabiliser leur masse salariale. L’Éducation nationale et la sécurité resteraient prioritaires.

Lire la suiteLire la suite