Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L’inspection des services de renseignement dotée d’un secrétaire général

Le Premier ministre, Manuel Valls, présente en conseil des ministres un décret instituant un poste de secrétaire général au sein de l’inspection des services de renseignement, mercredi 6 juillet 2016. Ce responsable "proposera au Premier ministre un programme de missions d’inspection" et lui soumettra la composition des équipes chargées de les réaliser, indique l’Élysée dans le compte rendu du conseil des ministres. Le secrétaire général sera désigné par le Premier ministre pour deux ans parmi les membres de l’inspection des services de renseignement, instaurée par décret en 2014 (lire sur AEF). La création de ce poste "pre[nd] en compte une recommandation de la délégation parlementaire au renseignement", rapporte l’Élysée. Dans ses deux derniers rapports, la DPR a recommandé la désignation d’un "chef" au sein de l’inspection des services de renseignement (lire sur AEF).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 46 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La délégation parlementaire au renseignement souhaite un renforcement du contrôle des services

La délégation parlementaire au renseignement plaide dans son rapport annuel, rendu partiellement public jeudi 25 février 2016, pour une évaluation plus "performante" de la politique publique de renseignement. Cette démarche doit s’appuyer "sur le renforcement du contrôle interne au sein des services de renseignement mais aussi, d’autre part, sur la mise en place d’un véritable service interministériel d’inspection des services de renseignement, structuré, pérenne, doté d’un encadrement permanent", estiment les huit parlementaires membres de la délégation (1). Cette dernière formule, au total, une cinquantaine de propositions. La DPR souhaite notamment qu’une évolution de la loi lui permettant de s’intéresser aux "opérations en cours". Elle s’étonne par ailleurs du grand nombre de services de renseignement du "second cercle".

Lire la suiteLire la suite
"La liste des services de renseignement du 'second cercle' est trop longue" (Francis Delon, CNCTR)

"La liste des services de renseignement du 'second cercle' est peut-être trop longue", affirme le président de la CNCTR (commission nationale de contrôle des techniques de renseignement), Francis Delon, lors de son audition par la commission des Lois du Sénat dans le cadre du suivi de l’état d’urgence, mercredi 10 février 2016. "Je ne cache pas que la commission avait souhaité qu’elle soit plus courte." Il insiste par ailleurs sur la nécessaire "centralisation des données" recueillies par "les nouvelles techniques décentralisées sur le territoire", telles que les balises de géolocalisation. "C’est un défi qui est devant nous, il a été perçu par le gouvernement. Il y a des évolutions à attendre – en tout cas nous poussons dans ce sens — dans les semaines qui viennent", indique Francis Delon. Il précise que "depuis sa mise en place le 3 octobre 2015, la CNCTR a rendu près de 4 400 avis".

Lire la suiteLire la suite
Renseignement : le recueil des "données de connexion" désormais soumis à l’autorisation du Premier ministre

Un décret du 29 janvier 2016 précise les conditions de recueil des "données de connexion" par les services spécialisés de renseignement – DGSE, DPSD, DRM, DNRED, Tracfin et DGSI —, ainsi que par les services dits du "second cercle", pour l’essentiel rattachés au ministère de l’Intérieur. La publication de ce texte réglementaire en application de la loi relative au renseignement entraîne la suppression du dispositif de "personnalité qualifiée" chargée d’autoriser le recueil des données techniques (lire encadré). Depuis le 1er février 2016, la nouvelle CNCTR est donc chargée de formuler un avis sur les demandes formulées par les services, qui sont ensuite soumises à l’autorisation du Premier ministre. Le décret liste également les services qui seront autorisés à recueillir des données techniques en temps réel dans le domaine de la prévention du terrorisme et décrit les missions du GIC.

Lire la suiteLire la suite
Ressources humaines, cadre juridique des services de renseignement, réforme de 2014 : les détails du rapport de la DPR

"La thématique des ressources humaines des services de renseignement est, aux yeux de la délégation parlementaire au renseignement, stratégique." Dans leur rapport annuel, publié jeudi 18 décembre 2014 (lire sur AEF), les huit parlementaires membres de la délégation (1) prônent une "gestion moderne" des RH dans le renseignement. Les élus détaillent les enjeux qui restent à traiter après la réforme de 2014 en matière d'organisation des services de renseignement et développent leurs propositions en vue du projet de loi sur le cadre juridique des services de renseignement, dont la présentation est prévue au troisième trimestre 2015.

Lire la suiteLire la suite