Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Bernard Cazeneuve détaille le schéma national des forces d'intervention aux sénateurs

"À tout moment et en tout point du territoire national, en métropole comme outre-mer, nous devons être capables, dès lors qu’une attaque est perpétrée sur notre sol, de réagir avec une efficacité maximale, et ce dans les plus brefs délais." C’est ce qu’explique Bernard Cazeneuve, mercredi 22 juin 2016, devant la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat. Le ministre de l’Intérieur était invité à présenter le schéma national des forces d'intervention (lire sur AEF). L’objectif de ce dernier, dit-il, est "de projeter les forces spécialisées les mieux à même de neutraliser les individus, déterminés à tuer, dans les meilleurs délais", c’est-à-dire "en moins de vingt minutes". "En cas de tuerie de masse, c’est en effet durant les premières minutes que les terroristes font le plus grand nombre de victimes", explique-t-il.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Unités d'intervention, affiche de la CGT : Jean-Marc Falcone et Denis Favier interrogés sur RTL et France inter

La création d’une seule unité d’intervention spécialisée, fusionnant GIGN et Raid, est "une piste", affirme le général Denis Favier, sur France inter, jeudi 21 avril 2016. Le directeur général de la gendarmerie nationale pointe cependant "le besoin, dans chacune des deux forces, d’unités de haute technicité". "Peut-être que, dans un moyen terme, nous arriverons à une unité unique", affirme pour sa part, le directeur général de la police nationale, Jean-Marc Falcone, interrogé sur RTL. "La réponse aux attentats ne repose pas uniquement sur la mise en œuvre d’une unité unique", précise-t-il. Les deux directeurs généraux reviennent en outre sur les accusations de violence portées à l’encontre des forces de l’ordre lors des manifestations.

Lire la suiteLire la suite