Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Tiers payant : le ministère installe une plateforme d'accompagnement à partir du 4 juillet pour aider les professionnels

À compter du 1er juillet 2016, les professionnels de santé pourront proposer aux femmes enceintes et aux personnes atteintes d’une ALD de ne pas avancer d’argent, rappelle le ministère de la santé ce 30 juin par un communiqué. Selon la LMSS promulguée le 26 janvier dernier, le tiers payant "deviendra un droit pour tous ces patients" au 31 décembre 2016. Selon Marisol Touraine, il s’agit des patients qui reçoivent le plus fréquemment des soins et avancent le plus pour se soigner : "en moyenne, une femme enceinte avance 640 € au cours de sa grossesse et une personne diabétique en ALD 1 100 € par an." Afin d’inciter les praticiens à la pratiquer sans attendre, une plateforme d’accompagnement est mise en place à partir du 4 juillet. Des conseillers seront disponibles par téléphone (1) et par mail (2) afin de répondre aux questions liées à la facturation en tiers payant.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le tiers payant généralisé, un processus avec de multiples étapes jusqu’à fin 2017

Les étapes de la généralisation du tiers payant intégral, voulue par les pouvoirs publics, se sont précisées depuis la présentation du rapport technique AMO/AMC, le 17 février 2016 (lire sur AEF). Alors que la généralisation (facultative pour les médecins) est prévue pour janvier 2017, les différentes étapes fixées révèlent en réalité un processus très progressif, où plusieurs systèmes (notamment de vérification des droits) coexisteront pendant des mois, voire des années. Du côté des complémentaires santé, l’objectif de généralisation du dispositif IDB, l’une des pierres centrales du dispositif, n’est fixé par exemple qu’à fin 2017.

La frise interactive ci-dessous peut être parcourue avec les boutons de zoom en haut à droite, ainsi qu’avec les boutons "prev" et "next" en bas de l’écran. Cliquez sur un titre dans la frise pour obtenir plus d’informations sur l’étape en question.

Lire la suiteLire la suite