Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le CNPS s’inquiète du devenir de l’UNPS et de la continuité de son fonctionnement

Le CNPS accuse le ministère de la Santé "d’avoir délibérément mené l’UNPS à une situation d’impasse". Le CNPS constate que le mandat actuel de membres de l’Union nationale des professions de santé prendra fin ce 13 juillet et si les élections aux URPS sont terminées pour l’ensemble des professions concernées, pour plusieurs d’entre elles, les enquêtes de représentativité sont en cours ou n’ont pas encore débuté. "Dans ces conditions, le renouvellement à la date du 13 juillet semble largement compromis, ce qui plonge l’avenir de l’UNPS dans l’incertitude la plus totale". Le CNPS en appelle donc à la ministre de la Santé, pour qu’une solution d’urgence puisse être trouvée permettant à la fois de "respecter les impératifs légitimes de la représentativité syndicale et la nécessaire continuité du fonctionnement de l’UNPS".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Hostile à la définition qu'il pose de l'équipe de soins, l'UNPS réclame le retrait du projet de loi de santé

L’UNPS s’est manifestée à son tour, mercredi 18 février 2015, pour faire part de son hostilité à la manière dont le projet de loi de santé définit la notion d’équipe de soins (1). L’Union des syndicats représentatifs des professionnels libéraux de santé réclame, tout comme le Mouvement pour la santé de tous (lire sur AEF), le retrait du texte. L’UNPS estime qu’une équipe de soins "ne peut être un vaste et flou ensemble de professionnels partageant sans consentement préalable les données des patients pris en charge". La définition donnée de l’équipe de soins via l’article 25 du projet, modifiant le code de santé, "refonde totalement le système de santé français". Elle "ouvre le secteur de la santé à des non professionnels de santé, supprime le libre choix du patient, et remet en question l’existence d’un exercice libéral des professionnels de santé".

Lire la suiteLire la suite