Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Manuel Valls signe le premier contrat d'intérêt national pour donner "une entrée sud au Grand Paris"

L’État comme "catalyseur de projets" sur un territoire, venant en appui aux collectivités : c’est le message délivré par Manuel Valls, à l’occasion de la signature, vendredi 24 juin 2016, du premier contrat d’intérêt national à Bondoufle, en Essonne, engageant deux nouvelles communautés d’agglomération ("Cœur d’Essonne" et "Grand Paris sud"). Un CIN qui vise à donner "une entrée sud au Grand Paris". Matignon souhaite améliorer la desserte en transports de ce territoire, afin de favoriser son développement économique puis la construction de logements. Le Premier ministre a indiqué que plusieurs OIN seraient mises en place, dont celle déjà annoncée en octobre dernier de Porte Sud du Grand Paris. Laquelle sera portée par une SPLA-IN, autre outil proposé par Thierry Lajoie, le PDG de GPA. Le projet de loi sur la réforme du statut de Paris, à venir, contiendra une disposition à cet effet.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
OIN multi-sites : les EPL franciliennes se disent vigilantes après les annonces du Premier ministre

Hervé Marseille, président du mouvement francilien des EPL et sénateur-maire UDI de Meudon (Hauts-de-Seine), "observe avec satisfaction l’ouverture d’une période de concertation avec les élus au sujet de la trentaine de sites identifiés comme pouvant faire l’objet du projet d’OIN multi-sites porté par le gouvernement", mardi 21 avril 2015, quelques jours après les annonces du Premier ministre, le 14 avril, au salon des maires d’Île-de-France (lire sur AEF). Matignon avait alors indiqué que les EPL seraient "associées" à la réalisation des projets. "Les objectifs ambitieux assignés au Grand Paris ne seront pas atteints sans la mobilisation des EPL. [Celles-ci] sont prêtes et outillées pour relever le défi. Négliger [leur rôle] serait une perte de temps, d’argent et in fine contre-productif", assure Hervé Marseille. La fédération "prendra toute sa part" à cette concertation, indique-t-il.

Lire la suiteLire la suite