Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le bachelor est "une offensive marketing" plutôt qu’une "vraie réingénierie de la formation" (Jean-Loup Salzmann)

"Attention, vous avez une marque appelée IUT et jusqu’à présent les employeurs veulent des diplômés en deux ans. Ne vous perdez pas dans la masse des bachelors. Sinon vous perdrez votre spécificité." C’est ce que déclare Jean-Loup Salzmann, président de la CPU, devant l’assemblée générale de l’Unpiut, le 24 juin 2016 à Cherbourg. Il réagit à la demande des présidents d’IUT de créer un "bachelor IUT" à la rentrée 2017 (lire sur AEF). Jean-Loup Salzmann veut être "prudent sur les risques du bachelor", qui apparaît davantage comme "une offensive marketing" plutôt qu’une "vraie réingénierie de la formation". Il recommande plutôt de professionnaliser la licence générale et de trouver des modèles pédagogiques "alternatifs".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement