Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

BASF présente un sac à fruits et légumes 100 % biodégradable et compostable

BASF présente les innovations technologiques du groupe permettant de faire des produits biodégradables et compostables - notamment un sac à fruits et légumes 100 % compostable, vendu à un prix comparable à celui d'un sac en papier. Plusieurs partenaires, représentants des consommateurs, agriculteurs, professionnels du déchet et commerçants, sont venus témoigner lors d’une conférence de presse, jeudi 23 juin 2016, à Paris. Les trois prochaines échéances de la loi de transition énergétique qui interdit à terme tout plastique non compostable sont les suivantes : interdiction des sacs plastiques jetables à usage unique en caisse au 1er juillet 2016, arrêt des sacs plastiques dans les rayons fruits et légumes au 1er janvier 2017, et interdiction de la vaisselle jetable non biodégradable d’ici 2020.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'interdiction des sacs plastiques non réutilisables représenterait un surcoût de 300 millions d'euros, chiffre la FCD

L’amendement de la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie Ségolène Royal visant à mettre fin à l’utilisation des sacs plastiques non réutilisables a été adopté mercredi 25 juin 2014 par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, lors de l’examen du projet de loi sur la biodiversité (lire sur AEF). Il a pour but d’interdire les sacs plastiques non réutilisables à partir du 1er janvier 2016 et permet notamment "de prendre en compte les enjeux liés à la consommation importante de sacs 'fruits et légumes' qui jusqu’à présent n’ont jamais fait l’objet de dispositions visant à en réduire leur consommation", indique le texte. La Fédération de la consommation et de la distribution et l’UNFD dénoncent une "mesure adoptée sans concertation" et qui "représente un surcoût de 300 millions d’euros pour les commerçants".

Lire la suiteLire la suite