Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

CPE Lyon, école associée à Lyon-I, "explore la possibilité d’une fusion" avec l’École des Mines de Saint-Étienne

Dépêche mise à jour à 18h30Le conseil d’administration de CPE Lyon, école d’ingénieurs sous statut associatif, a mandaté son président Bernard Bigot "pour explorer en priorité la possibilité d’une fusion/intégration avec l’École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne (ENSMSE)", le 20 juin 2016. Le CA de CPE Lyon a donc pour l’instant écarté le statu quo (association à l’université Claude-Bernard Lyon-I), ainsi que l’idée d’un rapprochement avec l’Insa de Lyon, autre école d’ingénieurs présente sur le campus de La Doua. "Nous ne pouvions pas continuer à discuter avec deux partenaires en simultané", explique à AEF Gérard Pignault, le directeur de CPE Lyon, qui décrit "une opportunité de développement" au sein du site de l’Université de Lyon. La "démarche exploratoire" doit se dérouler jusqu’en décembre 2016.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
13 nouveaux établissements reçoivent le label "Eespig"

L’Esiea, l’Institut protestant de théologie, l’Institut catholique de Lyon, Itech Lyon, CPE Lyon, l’Ecam Lyon, l’Institut catholique de Toulouse, l’ESITC Caen, l’EM Normandie, l’Eseo Angers, l’Esaip, l’Essca et l’Institut catholique d’études supérieures de La Roche-sur-Yon sont les 13 nouveaux établissements d’enseignement supérieur privé qui ont reçu le label Eespig (établissements d’enseignement supérieur privés d’intérêt général) le 12 mai 2016, après une première liste publiée en juillet (lire sur AEF) et une deuxième en décembre (lire sur AEF). Cette liste pour à 33 le nombre d’Eespig, une qualification créée par la loi ESR du 22 juillet 2013 pour labelliser les établissements privés d’enseignement supérieur à but non lucratif et qui sont en contrat avec l’État. Ce label court jusqu’en décembre 2018, 2020 ou 2021 selon les établissements.

Lire la suiteLire la suite