Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Dans l’académie de Versailles, la moitié des spécialités d’IUT devront accueillir au minimum 40 % de bac techno

"Ce n’est pas une bonne politique d’aller au-delà de 50 %" dans la fixation des "quotas" d’accueil de bacheliers technologiques en IUT, estime Daniel Filâtre, recteur de Versailles dans un entretien à AEF. Seulement 3 spécialités sur les 20 proposées dans l'ensemble des 7 IUT de l’académie proposent ce minimum, mais pour la moitié d'entre-elles la cible d’accueil est supérieure ou égale à 40 %. Pour le directeur de l’IUT de Cergy, ces cibles confortent la "politique volontariste" de la composante lancée avant la loi Fioraso, même s’il ne souhaite toutefois pas renoncer à accueillir des étudiants en réorientation. Le directeur de l’IUT d’Orsay estime que dans certaines spécialités ces objectifs ne sont "pas crédibles". Dans ces 2 IUT, les équipes s’interrogent sur la façon dont elles peuvent gérer l’hétérogénéité des étudiants.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement