Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Violence contre les enseignants : le gouvernement veut que le dépôt de plainte soit "systématique"

"Il faut faire preuve de la plus extrême fermeté contre les auteurs des violences envers les enseignants, par le dépôt systématique de plainte et le recours automatique au conseil de discipline lorsque l’auteur des faits est un élève", déclare le 21 juin 2016 au Sénat, Ericka Bareigts, secrétaire d’État chargée de l’égalité réelle. Interrogée par un sénateur sur la "violence en milieu scolaire", elle indique que le MEN a "renforcé l’assistance aux victimes par une aide juridique" et la création de "groupes académiques d’appui". "Près de 500 agents […] sont répartis entre toutes les académies et des assistants de prévention et de sécurité ont été déployés dans les établissements les plus exposés." Elle assure que "les recteurs, personnels de direction et d’inspection sont "formés à la prévention et à la gestion des crises, avec des modules sur la protection des personnels".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Violence : 10 % des établissements scolaires concentrent 40 % des incidents (Depp)

« Les 5 % d'établissements les plus affectés par les faits de violence regroupent 25 % des déclarations ; les 10 % d'établissements les plus touchés concentrent quant à eux 40 % des incidents », remarque la Depp dans une note intitulée « Des actes de violence fortement concentrés sur une minorité d'établissements », publiée en décembre 2013. « Un cinquième des établissements ne déclare aucun incident au cours de l'année scolaire, tandis qu'un quart en déclare au moins 10 » en 2012-2013, un phénomène qui a tendance « à s'accentuer par rapport à l'an dernier », explique la Depp. Les statisticiens relèvent aussi des taux plus élevés d'incidents dans les lycées professionnels et « une hausse significative » de la consommation de stupéfiants.

Lire la suiteLire la suite