Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

PIA 3 : 5,9 Md€ pour l'ESR, dont 400 M€ pour "ouvrir de nouveaux modes de gestion aux universités"

"Le PIA 3 fera la place la plus large à l’enseignement, à la recherche et à la valorisation de la recherche, avec un total de crédits de 5,9 Md€ sur les 10 Md€ et l’utilisation pour l’enseignement supérieur de dotations décennales - des versements réguliers sur 10 ans - en remplacement des dotations non consommables, inefficaces dans un contexte de taux d’intérêt très bas", indique le CGI dans un document sur le PIA 3 présenté en Conseil des ministres le 22 juin 2016. En matière d’ESR, 4 objectifs sont listés : développer l’innovation pédagogique ; amplifier des programmes de recherche ; intégrer recherche et enseignement supérieur (300 M€ sont notamment prévus pour constituer des "écoles universitaires de recherche") ; et ouvrir de nouveaux modes de gestion aux universités, en créant des "sociétés universitaires et scientifiques" dotées de 400 M€ de fonds propres.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
23 présidents d’université demandent "que le futur PIA 3 intègre une logique de territorialisation"

23 présidents d’université (1) demandent, dans une tribune datée du 24 janvier 2016, "que le futur PIA 3 intègre une logique de territorialisation", afin d’avoir un financement plus "démocratique" de l’ESR français. Ils "réitèrent leur souhait de voir se constituer un groupe de travail rassemblant le ministère (cabinet, Dgesip, DGRI), les universités dans leur diversité et les territoires (maires ainsi que présidents d’agglomération, de conseils départementaux et régionaux), afin de définir collectivement de nouvelles orientations dans le cadre d’une véritable stratégie de l’enseignement supérieur et de la recherche, des orientations qui intègrent une dimension territoriale et qui mettent les PIA au service d’un développement harmonieux de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation et de la société toute entière".

Lire la suiteLire la suite