Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les syndicats refusent le "rassemblement statique" et demandent à Bernard Cazeneuve de revoir sa position

Alors que la Préfecture de police a fait savoir que la manifestation parisienne contre le projet de "loi travail" prévue jeudi entre les places de la Bastille et de la Nation serait interdite mais qu'un "rassemblement statique" serait autorisé (lire sur AEF), l'intersyndicale (1) demande à Bernard Cazeneuve de revoir sa position. Dans un courrier adressé au ministre de l’Intérieur daté du 20 juin 2016, les syndicats considèrent que sa proposition de rassemblement statique "est une remise en cause d’un droit fondamental" et qu'elle "serait beaucoup plus dangereuse pour [leurs] militants". Ils réfutent également "l’affirmation contenue dans [son] courrier (2) selon laquelle certains militants syndicaux auraient délibérément agressé les forces de l’ordre". En conséquence, elles lui demandent de leur faire "une nouvelle proposition de manifestation garantissant la sécurité de tous".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement