Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Port de l’arme, protection de l’anonymat : le discours de François Hollande lors de l’hommage aux deux policiers tués

"Le crime dont ont été victimes Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider doit nous amener à donner aux policiers et aux gendarmes les moyens de se défendre lorsqu’ils ne sont pas en service", déclare François Hollande, vendredi 17 juin 2016 à Versailles. Le prédisent de la République s’exprimait lors de la cérémonie d’hommage au couple de policiers assassiné à leur domicile par un homme se revendiquant du groupe État islamique, lundi 13 juin 2016 à Magnanville (Yvelines). La possibilité, pour les policiers et les gendarmes, de conserver leur arme hors service sera prolongée au-delà de l’état d’urgence, confirme François Hollande, permettant aux agents de "disposer des moyens d’agir" (lire sur AEF). Le président de la République annonce également des mesures pour préserver l’identité des policiers et gendarmes et rend hommage à l’action des forces de sécurité.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Denis Favier promet la simplification du port de l’arme hors service et des "mesures de protection" pour les gendarmes

Le directeur général de la gendarmerie annonce des "mesures de protection des personnels et des familles", dans une note publiée sur l’intranet de la gendarmerie, mercredi 15 juin 2016. À la suite de "l’attaque terroriste de Magnanville qui vient de frapper la police nationale", le général Denis Favier souhaite "simplifier et accélérer la procédure d’emport de l’arme hors service en actant le principe d’acceptation implicite de la demande après l’expiration d’un délai de 96 heures dès lors que l’ensemble des conditions sont remplies". Des "travaux urgents" seront également réalisés sur "certaines de nos infrastructures qui peuvent être déficientes" et un "guide de 'vigilance famille'" sera élaboré, précise le DGGN.

Lire la suiteLire la suite
Assassinat de deux policiers, menace terroriste, ordre public : Manuel Valls interrogé sur France inter

Les services antiterroristes n’ont commis aucune "négligence", affirme Manuel Valls sur France inter, mercredi 15 juin 2016. Interrogé deux jours après l’assassinat de deux policiers par un terroriste dans les Yvelines (lire sur AEF), le Premier ministre reconnaît que "c’est toujours un échec lorsqu’il y a deux fonctionnaires qui sont assassinés dans ces conditions atroces". Mais il souligne que les policiers spécialisés ont "toute [s]a confiance et toute celle du gouvernement" et souligne connaître "la difficulté de leur tâche". L’auteur des faits, qui avait déjà effectué une peine d’emprisonnement, "a été de nouveau placé sous écoute téléphonique au début de cette année". "Ces interceptions n’ont pas permis de détecter un éventuel passage à l’acte", rappelle-t-il (lire sur AEF). "Le passage à l’acte solitaire, comme ça a été le cas lundi soir, est le plus difficile à déceler."

Lire la suiteLire la suite
Les policiers pourront rester armés hors service après la fin de l'état d'urgence (syndicats)

La possibilité donnée aux policiers de conserver leur arme de service en dehors de leurs heures de travail sera maintenue après la fin de l’état d’urgence, annoncent plusieurs syndicats de police, mardi 14 juin 2016. Leurs représentants étaient reçus par le ministre de l’Intérieur au lendemain de l’assassinat d’un couple de policiers par un homme se revendiquant du groupe État islamique dans les Yvelines (lire sur AEF). Cette décision va "dans le bon sens", écrit Alliance police nationale, tandis qu’Unité SGP police-FO et l’Unsa police saluent également la décision de Bernard Cazeneuve. Les organisations, qui soulignent le caractère inédit d’un assassinat de policiers à leur domicile, demandent d’autres mesures pour renforcer la "sécurité" des fonctionnaires.

Lire la suiteLire la suite
François Molins détaille les premiers éléments de l'enquête liée à l'assassinat de deux fonctionnaires de police

L’homme qui a tué deux fonctionnaires de police, lundi 13 juin 2016, dans les Yvelines, était "visé par des investigations actuellement conduites sur commission rogatoire par un magistrat instructeur antiterroriste", indique le procureur de la République de Paris lors d’une conférence de presse, mardi 14 juin 2016 (lire sur AEF). La justice soupçonnait Larossi Abballa, 25 ans, d’être impliqué dans "une filière de départ vers la zone syrienne", signale François Molins. Les interceptions téléphoniques dont il faisait l’objet "n’avaient pas, à ce jour, mis en évidence le moindre élément permettant de déceler la préparation d’un passage à l’acte violent", fait savoir le magistrat. Le procureur de la République détaille par ailleurs le déroulement de l'assassinat des deux fonctionnaires et le profil de l'agresseur.

Lire la suiteLire la suite
Assassinat de deux fonctionnaires de la police nationale dans les Yvelines : l’exécutif évoque un acte "terroriste"

L’assassinat d’un commandant de police et de sa compagne, secrétaire administrative de la police nationale, à leur domicile de Magnanville (Yvelines), constitue "un acte incontestablement terroriste", déclare François Hollande. Le président de la République s’exprimait, mardi 14 juin 2016, peu après une réunion organisée à l’Élysée pour faire le point sur ces faits, survenus dans la soirée du lundi 13 juin 2016. Il souligne que le groupe État islamique, dont l’agresseur "se réclamait", a revendiqué le double assassinat. L’auteur a été neutralisé par le Raid, dont l’intervention a permis également "de sauver leur enfant, âgé de trois ans", indique par ailleurs l’Élysée. Bernard Cazeneuve évoque pour sa part un "acte terroriste abject". Le ministre de l’Intérieur est arrivé, vers 9h30, au commissariat des Mureaux, où était affecté le commandant de police.

Lire la suiteLire la suite