Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les CPGE soulèvent "un intérêt énorme des élèves" mais "souffrent beaucoup de la campagne de clichés" (A. Joyeux, APHEC)

L’attractivité des CPGE "n’est pas en péril". C’est le message que soutient Alain Joyeux, nouveau président de l’APHEC (lire sur AEF) dans une interview à AEF avec son prédécesseur Philippe Heudron. Les CPGE suscitent toujours un "intérêt énorme" chez les élèves, malgré la "campagne de clichés" qu’elles subissent, ce qui pourrait avoir des effets sur le recrutement social des classes préparatoires. Quant aux bachelors, ils contribuent à financer le PGE et recrutent des élèves "de moins haut niveau" que les CPGE. Par ailleurs, les écoles continuent de consolider le "continuum prépa-école", explique-t-il. En revanche, "les bachelors posent la question de l’ouverture des CPGE", en recul dans la voie ECS. Philippe Heudron et Alain Joyeux dressent aussi le bilan des conventions conclues avec les universités, plus optimiste que prévu, et évoquent des projets à l’international.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi