Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’annulation d’une désignation ne valide pas a posteriori un licenciement sans autorisation administrative

La Cour de cassation rappelle le 2 juin 2016 que l’annulation par un tribunal d’instance de la désignation d’un représentant de la section syndicale n’a pas d’effet rétroactif sur le statut protecteur. Cette annulation ne valide pas le licenciement de l’intéressé prononcé sans autorisation administrative et notifié avant l’annulation de la désignation. Les hauts magistrats censurent une cour d’appel qui, pour refuser de réintégrer en référé un RSS licencié sans autorisation administrative antérieurement à l’annulation de sa désignation, avait conclu à l’absence de statut protecteur à la date du licenciement.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi