Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Au Cneser du 20 juin 2016 : l’intégration de 5 écoles des mines à l’IMT et des associations à Paris-Est et Grenoble

Le Cneser du 20 juin 2016 examinera le projet de décret relatif à l’Institut Mines-Télécom qui intègre 5 écoles des mines comme écoles internes au 1er janvier 2017 et prévoit deux fusions d’écoles (lire sur AEF). Figurent également à l’ordre du jour de cette séance, l’association entre l’IEP de Grenoble et l’Université Grenoble Alpes, un projet de décret portant association de plusieurs écoles à la Comue Université Paris-Est, et la création de l’Institut Montpellier Management comme institut interne à l’université de Montpellier. Le Cneser doit également procéder au remplacement d’un membre du Cneser disciplinaire et du CSE et désigner les membres de la commission d’étude spécialisée sur le financement de l’ESR.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Mines ParisTech devrait être "associée" à l’IMT, les cinq autres écoles des mines lui étant "intégrées"

Selon les informations recueillies par AEF, le ministre de tutelle des écoles des mines, Emmanuel Macron, aurait décidé de suivre les avis des conseils d'administration de chacune de ces écoles en ce qui concerne leur intégration programmée au sein de l’Institut Mines-Télécom, qu’il avait lancée en janvier 2015 pour aboutir au 1er janvier 2017 (lire sur AEF) : face à l’opposition interne suscitée par ce projet au sein de Mines ParisTech (lire sur AEF) et le vote défavorable de son CA le 8 décembre dernier (lire sur AEF), le ministre aurait ainsi décidé de proposer une "association" entre Mines ParisTech et l’IMT. Les cinq autres écoles des mines (Albi, Alès, Nantes, Saint-Étienne et Douai), qui ont voté quasi unanimement en faveur de leur intégration (lire sur AEF), devraient, elles, rejoindre les écoles Télécom au 1er janvier 2017.

Lire la suiteLire la suite