Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Assassinat de deux fonctionnaires de la police nationale dans les Yvelines : l’exécutif évoque un acte "terroriste"

L’assassinat d’un commandant de police et de sa compagne, secrétaire administrative de la police nationale, à leur domicile de Magnanville (Yvelines), constitue "un acte incontestablement terroriste", déclare François Hollande. Le président de la République s’exprimait, mardi 14 juin 2016, peu après une réunion organisée à l’Élysée pour faire le point sur ces faits, survenus dans la soirée du lundi 13 juin 2016. Il souligne que le groupe État islamique, dont l’agresseur "se réclamait", a revendiqué le double assassinat. L’auteur a été neutralisé par le Raid, dont l’intervention a permis également "de sauver leur enfant, âgé de trois ans", indique par ailleurs l’Élysée. Bernard Cazeneuve évoque pour sa part un "acte terroriste abject". Le ministre de l’Intérieur est arrivé, vers 9h30, au commissariat des Mureaux, où était affecté le commandant de police.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir