Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Sapin II : les députés votent un amendement relatif au contrôle ex post et ex ante de la rémunération des dirigeants

Les députés ont achevé, dans la nuit du jeudi 9 juin 2016, l’examen en première lecture du projet de loi sur la transparence et la lutte contre la corruption, dit Sapin II. Les rapporteurs se sont réjouis de plusieurs mesures adoptées comme le vote préalable et contraignant, mais aussi en aval des assemblées générales d’actionnaires sur la rémunération des dirigeants d’entreprises. Le vote solennel est prévu mardi 14 juin, l’examen au Sénat doit débuter le 22 juin.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Rémunération des dirigeants : l’Assemblée adopte en première lecture une version modifiée de la proposition de loi

La proposition de loi "visant à encadrer les rémunérations dans les entreprises", portée par le député Gaby Charroux (GDR, Bouches-du-Rhône), a été adoptée en première lecture en séance publique jeudi 26 mai 2016. Les députés l’ont amendée par rapport à la version adoptée par la commission des Affaires sociales le 18 mai (lire sur AEF), en votant dix amendements. Le texte vise à rendre contraignant le vote en assemblée générale des actionnaires sur la rémunération des dirigeants, tout comme le prévoit un amendement au projet de loi "Sapin II" adopté également le 26 mai par la commission des lois de l’Assemblée nationale. Les députés de la majorité ont confirmé la volonté de la commission des Affaires sociales de ne pas introduire une limitation de 1 à 20 des écarts de rémunération dans l’entreprise, ce que voulait réintroduire par amendement la rapporteure du texte.

Lire la suiteLire la suite
Rémunération des dirigeants : la commission des lois de l’Assemblée nationale rend contraignant le vote en AG

La commission des lois de l’Assemblée nationale a adopté, jeudi 26 mai 2016, un amendement au projet de loi Sapin II de son rapporteur Sébastien Denaja (PS, Hérault), rendant contraignant le vote en assemblée générale des actionnaires sur la rémunération des dirigeants. L’amendement crée un article additionnel après l’article 54, ajoutant notamment deux articles au code du commerce (article L. 225‑42‑2 et article L. 225-90-1). Face à l’émotion suscitée par l’affaire Carlos Ghosn – le 29 avril, le CA de Renault avait décidé d’entériner la rémunération de 7,2 millions d’euros pour 2015 du PDG du constructeur automobile, malgré le vote défavorable des actionnaires en AG -, l’Afep et le Medef ont voulu modifier leur code, mais les députés de la majorité, soutenus par le gouvernement, ont décidé de légiférer.

Lire la suiteLire la suite