Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’algorithme d’APB est "extrêmement" inégalitaire (Leïla Frouillou, docteure, prix de l’OVE)

"APB est sans doute plus juste que Ravel mais il crée des espoirs frustrés en promouvant le libre choix scolaire", estime Leïla Frouillou, auteure d’une thèse de géographie sur la ségrégation universitaire en Île-de-France, soutenue en novembre 2015 à Paris-I, dans une interview à AEF (1). Lauréate du prix de l’OVE, remis ce 14 juin 2016, elle y aborde notamment les politiques d’affectation jusqu’à APB, "le 'moins pire' outil possible". Critique sur le maintien de la priorité académique dans le cadre des "vœux groupés" pour certaines filières, elle souligne le caractère "extrêmement inégalitaire" de l’algorithme qui considère les étudiants comme des "acteurs rationnels" et égaux en termes d’information, ce qu’infirme la recherche. Et si dévoiler l’algorithme n’apprendra rien aux lycéens, il révèle que "le tirage au sort n’a pas de sens dans notre système théoriquement méritocratique".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement