Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La loi "Liberté de création, architecture et patrimoine" crée un Cneser Culture pour les écoles d’art et de création

Participation aux missions du service public de l’enseignement supérieur, aux stratégies nationales de l’ESR et aux regroupements d’établissements ; création d’un Cneser dédié, le "Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche artistiques et culturels" ; reconnaissance du statut étudiant pour les élèves des prépa publiques artistiques ; reconnaissance de la présence d’artistes et de professionnels de la création dans les corps professoraux des écoles du spectacle vivant et des arts plastiques ; explicitation du rôle des régions dans l’organisation et le financement de la formation préparatoire à l’entrée dans les écoles du spectacle (musique, danse, théâtre) : voilà, en synthèse, ce que porte, en matière d’enseignement supérieur artistique, la loi "liberté de la création, architecture et patrimoine", qui a été adoptée définitivement par le Parlement.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les écoles supérieures d'art voient un « danger » dans la cotutelle du MESR et demandent une « exception culturelle »

« Ne sacrifions pas les enseignements supérieurs artistiques : votons l'exception culturelle pour les établissements d'enseignement supérieur sous tutelle du ministère de la Culture » : c'est le titre d'une « pétition » datée du 19 juin 2013, à propos de la cotutelle du MESR sur les établissements qui ne relèvent pas de son département ministériel, prévue à l'article 3 du projet de loi ESR. La pétition, lancée par l'Andéa (Association nationale des écoles supérieures d'art), compte quelque 500 signataires, dont le premier est Emmanuel Tibloux, président de l'Andéa. À ce stade, la cotutelle représente « un réel danger pour les écoles de la création », estiment les signataires.

Lire la suiteLire la suite
Écoles d'art : l'Andéa veut promouvoir un « modèle de formation et de recherche singulier » et revendique un statut pour les enseignants

L'Association nationale des écoles supérieures d'art souhaite « promouvoir et développer un modèle de formation et de recherche singulier, irréductible au seul champ de l'enseignement supérieur et pouvant, à ce titre, entretenir des relations fécondes avec celui-ci », indique-t-elle le 5 juin 2012 dans un communiqué. Cette association est issue de l'ANDEA (Association nationale des directeurs d'écoles supérieures d'art) qui s'est dissoute le 24 mai. Un nouveau bureau et un nouveau conseil d'administration ont été élus à cette occasion. « Dans un contexte de recomposition du paysage des enseignements supérieurs artistiques », elle veut également « être une plateforme de réflexion, une instance de proposition et une force d'affirmation de la spécificité des enseignements supérieurs à la création » (1).

Lire la suiteLire la suite