Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Le FPSPP ne pourra pas aller plus loin" que le 1,6 milliard d'euros prévu en 2016 (Pierre Possémé, président)

Le niveau des financements demandés au FPSPP en 2016, soit 1,6 Md€, et l’orientation des fonds très marquée vers les demandeurs d’emploi ont atteint leur niveau maximal pour les président et vice-président du Fonds paritaire, Pierre Possémé (Medef) et Dominique Schott (Force ouvrière). À un mois de l’alternance paritaire qui verra Dominique Schott prendre la présidence du Fonds paritaire, les deux hommes ont dressé un bilan positif des 18 premiers mois de leur mandat commun. Outre les questions relatives à l'orientation des financements, ces derniers mois ont également été marqués par le processus "d’adaptation permanente" qui a mené le Fond paritaire à s’engager dans un processus de certification de l’EFQM.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le conseil d’administration du FPSPP valide l’annexe financière 2016 à la convention-cadre signée avec l’État

Le conseil d'administration du FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels) a validé, jeudi 21 janvier, l’annexe financière 2016 à la convention-cadre signée avec l’État. Cette annexe prévoit plus de 1,6 Md€ de financements, dont 140 M€ apportés par l’État, soit une augmentation de près de 200 M€ par rapport à 2015. Les discussions ont d’ailleurs principalement porté sur le niveau d’engagement demandé au Fonds paritaire. "Nous voulons bien participer à l’effort général, mais on ne peut pas s’inscrire dans la durée sur ces niveaux de financements", indique à l’AEF Dominique Schott, le vice-président (FO) du FPSPP. "Si cela devait perdurer nous risquerions de basculer dans le rouge." Près de 600 M€ sont destinés à la formation des chômeurs dans cette annexe, notamment au titre du financement du "plan 500 000 formations supplémentaires pour les chômeurs".

Lire la suiteLire la suite